Agence de voyage locale aux Baléares

Monastère de Lluc

Présentation

Situé au pied de la Serra de Tramuntana, à une trentaine de kilomètres au Nord-Est de la commune de Sóller, le monastère de Lluc ("santuari de Lluc") est considéré comme le cœur spirituel de l’île de Majorque et l’un des lieux sacrés les plus emblématiques des Baléares. Lieu de pèlerinage par excellence, il est aussi un site très apprécié des randonneurs pour son cadre naturel exceptionnel et les nombreux sentiers qui parcourent les collines boisées environnantes. On peut même y loger en toute simplicité !

Un environnement naturel préservé

Erigé au XIIIème siècle dans le village d’Escorca, niché au cœur d’une vallée verdoyante entourée de forêt dense et d’étonnantes roches calcaires, à environ 500 mètres d’altitude, le Monastère de Lluc, aussi connu comme le « sanctuaire de Santa María de Lluc », est un véritable havre de paix et le premier sanctuaire de l’île consacré à la Vierge noire de LLuc (la « Moreneta »), sainte patronne de Majorque.

Sa situation privilégiée au cœur des paysages préservés de la Serra de Tramuntana entre montagnes, grottes et forêts, en fait un lieu de culte très apprécié des pèlerins aussi bien que des randonneurs et des touristes en quête de calme et d’authenticité.

On pénètre dans le sanctuaire par la paisible Place des Pèlerins, ornée de magnifiques porches et jardins, déployés autour d’une belle fontaine de style Renaissance. Outre sa célèbre basilique, le sanctuaire de Lluc abrite des édifices privés et publics, dont la mairie du village, un musée, des bâtiments dédiés à l’hôtellerie et à la restauration, une piscine, un jardin botanique et même un terrain de foot !

La Place des Pèlerins n’est accessible qu’à pied. Un vaste et coûteux parking extérieur accueille désormais visiteurs et pèlerins afin de préserver la tranquillité du site. Entre le parking et la fontaine Font Cuberta, qui alimente le site en eau, se trouve par ailleurs le seul camping de l’île.

santuari de lluc 1090342 1280

Origine et configuration du Monastère de LLuc

A l’origine, « Lluc » (lucus en latin) désigne un « bois sacré », réputé pour la qualité de son eau. D’après la légende, un berger et un prêtre y auraient trouvé une statuette de la Vierge, qu’ils auraient rapportée au village et placée à l’Oratori de Sant Pere d’Escorca. Après deux mystérieuses disparitions, les villageois auraient décidé de bâtir un sanctuaire à l’endroit où elle était (ré-)apparue. Dès lors, Lluc devint un lieu de pèlerinage réputé, dont l’essor s’accéléra au XIVème siècle avec l’épidémie de peste bubonique. 

Le sanctuaire de Lluc est aussi l’une des institutions les plus anciennes d’Europe. La construction du monastère dans sa forme actuelle (en croix latine) remonte au début du XVIIème siècle. L’édifice de style baroque abrite aujourd’hui un espace dédié à la méditation et à la prière (la « Maison de la Spiritualité ») ainsi qu’une chapelle, des salles de réunion, des « cellules » destinées aux retraites, des jardins et un beau musée consacré à l'histoire du site.

La basilique elle-même est une imposante construction de 28 mètres de long sur 13 mètres de large, rehaussée d’une coupole. C’est dans la chapelle que se trouve la fameuse statuette de la Vierge (la « Moreneta ») devant laquelle les pèlerins viennent se recueillir. Ses murs présentent également les blasons des 53 municipalités majorquines, tandis que les fonts baptismaux de l'église rendent hommage aux saints de l’île.

santuari de lluc 1090311 1280

Le parcours pavé menant jusqu’au rocher surmonté d’une croix métallique, sur lequel la statue de la Vierge serait apparue, est quant à lui orné de sculptures représentant les Mystères du Rosaire. C’est le point culminant du sanctuaire, situé à proximité de la source du Torrent de Lluc, dont les eaux se jettent dans la mer au niveau de Sa Calobra. A l'entrée du sanctuaire se trouvent en outre les deux croix médiévales du chemin de Caimari.

Enfin, le Monastère de Lluc est aussi réputé pour sa chorale, Els Blauets, aujourd’hui composée d’une quarantaine d’enfants scolarisés au sein même du sanctuaire. Vêtus d’une chasuble bleue, ils animent les célébrations quotidiennes et interprètent le traditionnel « Chant de la Sibylle », classé au Patrimoine immatériel de l'UNESCO depuis 2010, au cours de la nuit de Noël.

Que voir, que faire au Monastère de Lluc?

Au-delà de la visite (gratuite) du monastère, bien d’autres activités sont disponibles au sein ou à proximité du sanctuaire, pour en apprécier la beauté.

Flâner et s'instuire au Jardin botanique du Monastère

Situé aux alentours du monastère, ce petit jardin botanique ouvert au public en 1956 présente une collection de quelques 200 plantes aromatiques et médicinales, dont la plupart sont endémiques de l’archipel des Baléares.

Un Centre d’études et d’interprétation du milieu naturel (« Ca s’Amitger ») vient compléter cette exposition. Aménagé dans une ancienne maison rurale du XVIème siècle, ce centre d’études dispense des cours en lien avec l’environnement naturel du site.

Visiter le Musée du Monastère de Lluc

Inauguré en 1954, le musée attenant au Monastère de LLuc et occupant deux étages du bâtiment principal, abrite une importante collection de vestiges archéologiques et ethnologiques, notamment de précieuses pièces issues des grottes préhistoriques voisines de Ses Cometes des Morts, et des outils et vêtements typiques des habitants de la région au XIXème siècle.

Depuis le début des années 70, il fait également la part belle aux arts populaires et artisanats majorquins (céramique, sculpture, ornements, bijoux) ainsi qu’à la peinture religieuse. Une section entière est d’ailleurs consacrée aux œuvres dont le peintre espagnol Josep Coll Bardolet a fait don au musée.

Randonner à travers la Serra de Tramuntana

Partez en séjours à Majorque sur la plus grande île des Baléares ! Votre voyage à Majorque vous emmènera de Palma de Majorque au Cap de Formetor en passant par la sublime Serra de Tramuntana pour des vacances inoubliables !

La beauté préservée du site en fait également le point de départ idéal pour de magnifiques randonnées à travers la Serra de Tramuntana. Des informations sur les différents itinéraires sont disponibles au Centre d’études et d’interprétation du Monastère. 

C’est notamment à Lluc que les fameux GR 221 (ou « Ruta de pedra en sec ») et GR222 (qui relie Artá à Lluc) se croisent ; la branche allant du sanctuaire de LLuc au village de Caimari via l’ancien chemin de pèlerinage venant de la plaine étant la plus empruntée. Ce sentier escarpé jalonné de sept croix représentant les « joies » de la Vierge fait partie de ces itinéraires difficiles qui invitent les pèlerins comme les randonneurs à la méditation.

Bon nombre d’itinéraires de randonnées suivent ainsi le tracé des anciens chemins de pèlerinage. Le Monastère de Lluc est par ailleurs le point d’arrivée de la célèbre Marxa des Güell a Lluc a peu, une marche nocturne de 42 km au départ de Palma organisée chaque premier samedi du mois d’août, suivie aussi bien par les pèlerins que par les amateurs de randonnée du monde entier. Ce sont ainsi chaque année près de 50 000 marcheurs qui rejoignent le Monastère de Lluc à pied dans une formidable liesse populaire.

torrent pareis 1090524 1280

Les randonneurs les plus chevronnés peuvent quant à eux partir à l’assaut du Puig de Massanella (1365 mètres) ou encore du Puig Roig (1000 mètres) en parcourant une boucle de 7 heures ! L’itinéraire difficile permettant de relier le Monastère de Lluc à Sa Calobra en suivant le parcours du Torrent de Pareis offre également des paysages spectaculaires ! Mieux vaut toutefois s’y aventurer en été, lorsque le lit du torrent est sec.

De manière générale, il est préférable de séjourner à Lluc au printemps ou en été, voire en automne, les hivers pouvant être particulièrement rudes et les routes enneigées, coupant le sanctuaire du reste de l’île.  

Loger au Monastère de LLuc

Afin de permettre aux nombreux visiteurs du site (estimés à 1 million par an !) de profiter de la quiétude des lieux, le Monastère a mis en place une « hôtellerie » au confort simple mais agréable, composée de 130 chambres occupant quatre bâtiments de trois étages sur la Place des Pèlerins, les « Porches » accueillant jadis les pèlerins et leurs animaux étant réservés aux groupes de 4 à 6 personnes. Les hôtes seuls ou en couple sont hébergés dans le bâtiment attenant à l’église, tandis que ceux optant pour un service de cuisine sont accueillis dans le bâtiment principal, non loin des enfants de la chorale. L’activité religieuse y est par ailleurs discrète.

portico 1090307 1280

Depuis 1984, un bâtiment plus moderne construit légèrement en retrait permet, avec le camping, d’accueillir les célébrations plus massives.

Ce « refuge » étant très prisé des voyageurs, mieux vaut s’y prendre à l’avance pour y réserver une chambre. Il est également possible de se restaurer sur place, simplement mais à base de produits locaux, dans l'ancien réfectoire des moines.

Pendant les mois d'été, la Place des Pèlerins accueille en outre un beau marché de produits artisanaux et du terroir.

Informations pratiques

L’accès au Monastère de LLuc peut se faire à pied, en transport public ou privé.

En voiture (depuis Inca, Andratx ou Pollensa), on accède au sanctuaire via une belle route serpentant dans la montagne. Le grand parking extérieur est payant. La visite du sanctuaire (à l'exclusion du musée) en revanche est gratuite.

De nombreux bus permettent également de rejoindre Lluc depuis Palma, Inca ou Ca’n Picafort.

Le Monastère de LLuc est ouvert tous les jours de la semaine de 10h à 13h30, puis de 14h30 à 17h30. Les portes de l’hôtellerie restent cependant ouvertes jusqu’à 23h.

Majorque

Besoin d'un conseil ?

Contactez-nous

Voyages faisant étape à Monastère de Lluc